SDAGE

 

Qu'est-ce qu'un Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) ?

Le document ci-dessous détaille les objectifs et moyens d'un SDAGESchéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux.

> SDAGE3 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,38 Mb

SDAGE-3_Page_1
SDAGE-3_Page_2
SDAGE-2_Page_3

Le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGESchéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux) et le plan de gestion des risques inondation (PGRI) ont été approuvés par le préfet coordonnateur du bassin Rhône-Méditerranée le 21 mars 2022.

Le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGESchéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux) planifie pour 6 ans les grandes priorités pour la gestion de l’eau et des milieux aquatiques dans les bassins versants du Rhône, de ses affluents et des fleuves côtiers méditerranéens, qui forment le grand bassin Rhône-Méditerranée :

  • économiser l’eau et s’adapter au changement climatique
  • réduire les pollutions et protéger notre santé
  • préserver et restaurer les cours d’eau

Il s’appuie sur un programme de mesures de 3,2 Milliard € sur 6 ans pour atteindre :

  • le bon état écologique pour 67% des eaux de surface (soit 20 points de plus que la situation actuelle)
  • le bon état chimique pour 97 % des milieux aquatiques et 88% des nappes souterraines
  • le bon état quantitatif pour 98 % des nappes

Les mesures, ciblées et territorialisées, ont été notamment construites avec les services de l’État, les acteurs locaux, collectivités, usagers économiques, associations de défense de l’environnement.

Le plan de gestion des risques inondation (PGRI) du bassin Rhône-Méditerranée a également été approuvé à cette occasion. Il intègre les orientations et dispositions du SDAGESchéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux concernant la prévention des inondations, au regard de la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau et des milieux aquatiques. Il définit la politique pour assurer la sécurité des populations, réduire l’aléa, réduire les conséquences dommageables des inondations sur la société, l’environnement et les biens, améliorer la résilience des territoires. L’organisation entre acteurs et l’amélioration continue des connaissances sont aussi des volets stratégiques."

Vous pouvez consulter :