Communiqués de presse

Interdiction de rassemblements festifs à caractère musical type «Free party, teknival, rave party»

> Voir l'article

Conférence de presse du 23 mars 2021: situation sanitaire et vaccination

 
 
Conférence de presse du 23 mars 2021: situation sanitaire et vaccination

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a tenu ce jour une conférence de presse sur la situation sanitaire du département et la vaccination avec Véronique Tisserand, déléguée territoriale de l'ARS et Liliane Ménissier, Inspectrice d'académie, directrice académique des services de l'éducation nationale de la Haute-Saône.

1. La situation sanitaire actuelle

La situation épidémique se dégrade à l’échelle régionale, où la diffusion du variant dit britannique de la Covid-19 est désormais généralisée. Ce variant représente désormais 61,7 % des cas positifs en Haute-Saône, contre 49 % la semaine précédente.

La situation sanitaire dans le département reste préoccupante avec un retour à la hausse des indicateurs ces derniers jours après une diminution des taux d’incidence, bien que sur un plateau haut, depuis la mise en œuvre du couvre-feu anticipé. 190 nouveaux cas pour 100 000 habitants sont recensés au 20 mars, contre 157 au 15 mars. Pour mémoire, début octobre 2020, ce taux n’était que de 21 nouveaux cas pour 100 000 habitants dans le département. Chez les plus de 65 ans, l’augmentation reste plus modérée (environ 135 pour 100 000 habitants), sous l’effet de la vaccination, qui progresse chez les personnes les plus âgées.

Au 20 mars, dans le département, 80 personnes étaient hospitalisées dont 14 personnes en réanimation. Le taux d’occupation des lits de réanimation est de 117 %, avec une forte pression maintenue sur notre système hospitalier.

Le nombre de décès à l’hôpital liés à la Covid-19 s’élève désormais à 227 personnes, soit 150 nouveaux décès par rapport aux données du printemps 2020.

2. De nouveaux rendez-vous pour la vaccination sont ouverts

En Haute-Saône, les cinq centres de vaccination permanents augmentent progressivement leurs capacités pour monter en charge.

Au démarrage de la campagne de vaccination le 18 janvier, 1 400 rendez-vous hebdomadaires pour des primo injections étaient assurés sur l’ensemble du département.

La Haute-Saône a bénéficié au cours du mois de février de dotations complémentaires au titre du rééquilibrage territorial. En mars, l’augmentation des capacités des centres de vaccination s’est poursuivie, grâce à l’attribution de nouvelles doses de vaccin, pour atteindre une prise en charge plus de 2 200 rendez-vous par semaine.

Ainsi, plus de 12 100 rendez-vous ont déjà été donnés entre le 1er mars et le 3 avril, et environ 2 000 restent disponibles pour cette semaine et la suivante (29 mars et 5 avril).

Pour rappel, la prise de rendez-vous peut s’effectuer via le site Doctolib à l’adresse suivante : https://www.doctolib.fr/centre-de-sante/vesoul/ars-de-haute-saone ou à se renseigner en appelant le centre d’appel départemental (03 84 75 64 75, joignable du lundi au samedi et de 09h00 à 17h00). La prise de rendez-vous en ligne reste toutefois à privilégier.

Au 22 mars, 22 000 personnes ont bénéficié d’une première injection en Haute-Saône et 9 000 ont un parcours vaccinal désormais complet.

L’ensemble des services partenaires de l’organisation de la vaccination en Haute-Saône sont mobilisés pour assurer la vaccination des habitants dans les meilleures conditions.

La capacité des centres sera encore augmentée et d’autres dispositifs sont en cours de montage en lien avec les partenaires (professionnels de santé, collectivités, SDISService départemental d'incendie et de secours, etc.) notamment dans une logique « d’aller vers » à l’instar de l’équipe mobile de vaccination qui a procédé à ce jour à 1870 vaccinations.

3. Point sur la situation dans les établissements scolaires

Depuis décembre 2020, plusieurs campagnes de tests antigéniques ont été réalisés : d’abord, en faveur des personnels des établissements scolaires volontaires puis des élèves (14 en décembre, 13 en janvier, 3 en février et 9 en mars – à la date du 23 mars).

Depuis le lancement des dépistages salivaires Covid-19 dans les écoles primaires le 1er mars, 15 campagnes de tests ont été menées dans le département. Dans les trois « établissements panels », l’école E. Bour de Gray, le collège de Saint-Loup-sur-Semouse et le lycée de Lure, une campagne sera organisée tous les quinze jours.

Les tests sont proposés dans les établissements comptant au moins trois cas positifs à la Covid-19 ou dans les secteurs identifiés dans lesquels la circulation du virus est très active. Sur l’ensemble des tests réalisés, seuls 3 cas positifs à la Covid-19 ont été relevés.

Au 22 mars, aucune fermeture d’établissement scolaire n’est à déplorer sur les 269 que compte le département. Trois classes en collège et une classe en école primaire sont actuellement fermées.

Du 1er au 19 mars 2021, 91 élèves et 18 personnels ont été testés positifs à la Covid-19 dans les établissements scolaires de la Haute-Saône. Depuis le 1er janvier, la Haute-Saône est le département qui compte le plus faible nombre de cas positifs dans ces établissements scolaires (337 cas positifs d’élèves et 48 de personnel).

Différents protocoles sont applicables en cas de détection des variants :

  • Lorsque trois cas positifs au variant dit britannique sont détectés au sein d’une même classe, hors fratrie, l’accueil des élèves de cette classe est suspendu.
  • Lorsqu’un élève est déclaré cas contact intrafamilial d’un cas positif aux variants sud-africain ou brésilien, l’accueil des élèves est suspendu par une décision préfectorale de fermeture administrative, après consultation de l’ARSAgence Régionale de Santé et des services de l’Éducation nationale.

Les élèves tenus de rester à leur domicile bénéficient de la continuité pédagogique assurée par leurs enseignants.

4. La lutte contre le virus est la responsabilité de chacun

Depuis le 20 mars, le couvre-feu s’applique de 19h00 à 6h00 du matin. Par ailleurs, l’obligation de port du masque sur la voie publique sur l’ensemble du département de la Haute-Saône a été prolongée jusqu’au 30 avril 2021 à 24h00. La consommation d’alcool sur la voie publique demeure également interdite.

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, appelle les haut-saônois à la vigilance et à se remobiliser pour appliquer les gestes barrières, même si les conditions printanières et les efforts produits de longs mois durant peuvent conduire à une tentation de relâchement.

Il est nécessaire de maintenir le cap pour éviter une accélération de la circulation du virus, d’autant que les variants, plus contagieux, sont désormais fortement présents dans le département.

Les forces de sécurité intérieure restent mobilisées sur l’ensemble du territoire haut-saônois pour faire appliquer les mesures sanitaires. Depuis l’instauration du couvre-feu le 15 décembre 2020, environ 15 450 contrôles du port du masque et du couvre-feu ont été réalisés par les forces de sécurité intérieure afin d’assurer le respect des règles sanitaires.

> DP_Point sur la situation sanitaire et la vaccination en Haute-Saône 23.03.2021 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,48 Mb