PASSAGE DU PLAN VIGIPIRATE AU NIVEAU « URGENCE ATTENTAT »

 
 
PASSAGE DU PLAN VIGIPIRATE AU NIVEAU « URGENCE ATTENTAT »

A la suite de l'attentat d'hier à Strasbourg et des évènements en cours, le Gouvernement a décidé de passer le plan Vigipirate du niveau "sécurité renforcée - risque d'attentat" au niveau "urgence attentat".

Il s'agit à la fois de renforcer les mesures qui étaient déjà appliquées et d'activer des mesures additionnelles.

Ziad KHOURY, Préfet de la Haute-Saône, a tenu une réunion dans la matinée avec les responsables des forces de police et de gendarmerie afin d'évaluer la situation et de mettre en oeuvre de nouvelles instructions, en particulier :

1 - Le renforcement de la surveillance et du contrôle des rassemblements prévus dans les prochains jours, liés notamment aux fêtes de fin d'année.

Un courrier avait déjà été adressé aux maires des principales communes le 5 décembre, accompagné de recommandations en matière de sécurisation de ces évènements.
L’ensemble des maires a été de nouveau consulté aujourd'hui afin de compléter l'identification de ces rassemblements.

Des échanges ont d'ores et déjà eu lieu ce matin avec les communes de Vesoul, de Luxeuil-les-Bains et de Gray concernant les marchés ou les festivités de Noël qu'elles prévoient en fin de semaine afin de relever les mesures de sécurité aussi bien par les organisateurs que
par les forces de police ou de gendarmerie.

2 - Le renforcement du contrôle des accès aux grands espaces de commerce.

Les services de police et de gendarmerie se rapprocheront des responsables des principales zones commerciales afin de vérifier leurs mesures de sécurité et de prévoir des mesures de surveillance supplémentaires.

 
3 - Le renforcement du contrôle d'accès aux établissements scolaires.

Les services de l'Education Nationale ont été sensibilisés à cet effet, notamment dans le contexte d'éventuelles manifestations de lycéens. Il s'agit en particulier, en liaison avec les services de police et de gendarmerie, d'éviter des intrusions dans les établissements.

Plus globalement, les forces de police et de gendarmerie seront particulièrement vigilantes, y compris dans la surveillance de certains axes de circulation.
Elles pourront être sollicitées par les organisateurs de rassemblements et les exploitants d'établissements recevant du public pour un conseil sur les mesures de sécurité, et recevoir tout signalement sur un comportement suspect.

Le Préfet de la Haute-Saône appelle à faciliter leur travail, qui doit être prioritairement orienté, dans les circonstances actuelles, sur ces missions.
Les services de renseignement poursuivent, pour leur part, les actions nécessaires vis-à-vis des personnes signalées en Haute-Saône. Un nouveau point a été effectué ce matin à cet égard.

Télécharger le communiqué de presse :

> 2018.12.12_urgence_attentats - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb