Actualités

Interdiction de rassemblements festifs à caractère musical type «Free party, teknival, rave party»

> Voir l'article

La préfecture de la Haute-Saône s’engage pour améliorer le quotidien des policiers et gendarmes

 
 
La préfecture de la Haute-Saône s’engage pour améliorer le quotidien des policiers et gendarmes

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a fait de l’amélioration des conditions de travail des policiers et des gendarmes une priorité.

Un plan de réalisation d’opérations d’entretien et de petits travaux a été engagé dès le mois d’août grâce aux crédits votés par le Parlement. Au total, 26 millions d’euros sont consacrés à 3 700 opérations de travaux en 2020 partout sur le territoire national dans les locaux des services de police nationale et de gendarmerie.

La préfecture de la Haute-Saône compte 2 commissariats de police et 26 brigades de gendarmerie. Dans l’objectif d’améliorer les conditions de travail des 128 policiers et 399 gendarmes qui y travaillent au quotidien, des travaux d’entretien et de rénovation sont en cours dans plusieurs bâtiments : à Lure, Gray, Héricourt et Vesoul.

Dans le département, le montant alloué aux services de l’État pour ces entretiens et réparations est d’environ190 000 euros. Ces opérations s’ajoutent aux financements mobilisables au titre du plan de relance dans le cadre de l’appel à projets « France Relance » sur la rénovation des bâtiments publics.

À l’occasion de ces travaux, Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, s’est rendue ce lundi 07 décembre au groupement de gendarmerie et au commissariat de police de Vesoul.

En ce qui concerne la gendarmerie, les travaux retenus répondent à trois priorités et visent à améliorer :

  • La sécurité des casernes ;
  • La performance énergétique ;
  • Le cadre de travail et de vie des militaires et de leur famille.

Des travaux ont ainsi été réalisés sur les portes et portails de sécurité des casernes. Le chenil, qui accueille le chien Nikita, a également connu une remise à neuf dans le but d’améliorer les conditions de vie des chiens et, par conséquent, améliorer la qualité des conditions de travail des militaires qui les accompagnent. Pour ces travaux, l’État a investi 125 000 euros.

Au commissariat de police de Vesoul, des travaux de réfection des sols, de peinture et de rénovation des sanitaires et de la plomberie sont entrepris depuis quelques semaines, pour un montant total de plus de 46 000 euros.

Par ailleurs, l’amélioration des conditions de travail des forces de l’ordre passe par une modernisation de leurs équipements. Ainsi, les besoins mobiliers des fonctionnaires de police ont également pu être pris en compte avec l’acquisition d’équipement de bureau (armoires, fauteuils, bureaux) à hauteur de 7 700 euros.

Le commissariat de Vesoul a reçu trois vélos électriques (et en attend encore trois autres), et recevra prochainement une voiture électrique.

L’ensemble des moyens engagés permettra à la fois d’améliorer les conditions de travail des forces de l’ordre, et de s’inscrire dans une démarche de transition écologique, qui constitue une des priorités du Gouvernement.

> 2020 12 07 CP Opération poignées de porte - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,17 Mb