Bilan de la verbalisation liées aux restrictions de déplacement du dimanche 22 mars 2020

 
 
Bilan de la verbalisation liées aux restrictions de déplacement du dimanche 22 mars 2020

Le bilan de la journée du 22 mars 2020 en terme de contrôles des déplacements réalisés par les forces de l’ordre, dans le contexte de confinement lié à l’épidémie de COVID-19, est le suivant :

- 25 fonctionnaires de police et 107 militaires de la gendarmerie étaient mobilisés aujourd’hui sur l’ensemble du département de la Haute-Saône pour s’assurer de la bonne application des restrictions de déplacement décidées par le Président de la République ;

- 1 267 contrôles ont été réalisés ;

- 58 personnes ont été verbalisées pour absence de justificatif valable. Pour rappel, l’absence de présentation d’un justificatif pour un déplacement entraîne 135 euros d’amende forfaitaire (pouvant être majoré à 375 euros si l’amende n’est pas payée dans les 45 jours).

Depuis le mercredi 18 mars 2020 ce sont :

- 120 fonctionnaires de police et 482 militaires de la gendarmerie qui ont été mobilisés (dimanche 22 mars inclus) ;

- 13 123 contrôles effectués (dimanche 22 mars inclus) ;

- 291 verbalisations pour absence de justificatif valable dressées (dimanche 22 mars inclus).

Pour justifier de son déplacement, l’attestation dérogatoire peut être téléchargée sur le site internet du Ministre de l’Intérieur, ainsi que sur le site internet de la préfecture de la Haute-Saône. Il est également possible, pour les personnes non-munies d’une imprimante ou d’un ordinateur, de rédiger sur papier libre, une attestation sur l’honneur justifiant son déplacement, pour les motifs autorisés.

L’attestation professionnelle suffit pour les déplacements d’ordre professionnel. L’attestation dérogatoire pour motif personnel n’est pas nécessaire dans ce cas. Cela vaut pour tous les salariés et employeurs.

La préfète informe que tous les services de l’État sont pleinement mobilisés afin de répondre au mieux à la crise sanitaire dans le département. Il est nécessaire de rappeler que chaque citoyen est un maillon essentiel en appliquant les gestes barrières et en respectant les consignes de restriction des déplacements pour freiner la propagation du virus. Faire preuve de civisme sauve des vies et permettra de limiter dans le temps ces mesures de confinement.

Elle tient également à féliciter les haute-saônois, particuliers, entreprises et collectivités territoriales, qui font preuve d’une grande solidarité en ces temps de crise, en donnant des gants, masques, blouses au personnel soignant.

Par son discours du 21 mars 2020, Olivier Véran, Ministre de la Solidarité et de la Santé, rappelle que :

- Dans un premier temps, la situation va continuer à s’aggraver, avant que les effets du confinement, de la prise de distance fassent leur preuve et qu’ils permettent de limiter le nombre de personnes infectées et le nombre de personnes admises dans nos hôpitaux ;

- 85% des symptômes sont bénins, 98 à 99% des personnes guérissent. Toutefois le COVID-19 peut tuer ;

-Le confinement généralisé est la clé pour vaincre l’épidémie, donner du temps à nos hôpitaux et nos soignants, sauver de nombreuses vies ;

- Plusieurs commandes de plus de 250 millions de masques qui seront livrés progressivement ont été signées ;

- Des livraisons de masques ont aussi été réalisées, les 17 et 18 mars, à hauteur de 1,6 millions de masques de norme FFP2 et de 10,7 millions de masques chirurgicaux ;

- Un second approvisionnement sera effectué dans les jours qui viennent pour consolider leurs stocks. Le total de ces 2 livraisons représentera 17 millions de masques ;

- Il est prévu de disposer de 24 millions de masques par semaine dans notre pays. La France est en mesure de fabriquer entre 6 millions de masques supplémentaires chaque semaine. Et dès le mois d’avril, 8 millions par semaine. Pour moitié des FFP2 ;

- Qu’en population générale, une personne qui marche dans la rue pour aller faire ses courses n’a pas besoin de porter un masque, parce que le virus se transmet essentiellement par les mains et il faut rester plus de 15 minutes à moins d’un mètre d’une personne contagieuse pour que le risque de transmission par la bouche se développe ;

- Que le dépistage n’est, aujourd’hui, pas réalisé automatiquement et qu’il est réservé à des publics prioritaires (professionnels de santé symptomatiques, personnes âgées symptomatiques, personne présentant des difficultés respiratoires sévères ou comorbidités, personnes hospitalisées…),

- 70 laboratoires en plus des 50 déjà équipés sont en capacité de réaliser des tests faisant de la France, le premier pays européens en matière de capacité de dépistage. La capacité journalière de réalisation des tests va ainsi continuer sa montée en puissance.

Retrouvez l’intégralité du discours du Ministre au lien suivant :

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/discours/article/discours-d-olivier-veran-conference-de-presse-du-21-mars-2020

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 sont sur le site :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Numéro vert national est accessible 24h/24 au : 0800 130 000 (appel gratuit)

Pour télécharger le communiqué de presse :

> 20202203 Bilan verbalisation non respect des restrictions de déplacement du 22 mars 200 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,11 Mb

 
 

A lire également :