Point sécheresse en Haute-Saône au 5 novembre 2018

 
 
Point sécheresse en Haute-Saône au 5 novembre 2018

Lundi 5 novembre 2018, Ziad KHOURY, Préfet de la Haute-Saône, a présidé la réunion hebdomadaire de la cellule sécheresse avec les services de l’État, afin de dresser un bilan de la situation.

Le mois d'octobre a été particulièrement doux et déficitaire en précipitations. Les dernières précipitations ont été naturellement favorables mais insuffisantes (de l’ordre de 25mm selon les endroits) pour réalimenter les cours d’eau. Elles ont, en outre, permis une humidification des sols en surface qui reste cependant très dégradée (niveau des plus bas historiquement). Les mesures de l'arrêté préfectoral du 21 septembre 2018 sont donc maintenues, les prévisions météorologiques et hydrologiques ne permettant pas d’envisager une sortie rapide de crise.

De manière plus précise, les nappes et rivières de l'Ognon se trouvent à un niveau toujours très bas malgré une légère hausse. Concernant les rivières vosgiennes et de la dépression vosgienne, les débits, historiquement bas, ont légèrement augmenté mais la situation reste très fragile.

A ce jour, les difficultés remontées par les collectivités permettent d’établir le bilan suivant pour le département de Haute Saône :

• 11 communes sont alimentées par camion-citerne (3823 habitants). Il s’agit des communes suivantes : Fontenois-les-Montbozon, Breurey les Faverney, Le Cordonnet, Soing et Charentenay, Amblans-et-Velotte, Bouhans-les-Lure,
Genevreuille, Vallerois-Lorioz, Vellefaux, Vellexon, La Bruyère

• 9 communes sont alimentées par une interconnexion (5209 habitants) : Jussey, Navenne, Autrey-les-Cerre, Borey, Cerre-les-Noroy, Lievans, Montjustin-et-Velotte, Noroy-le-Bourg, La Roche Morey

• 35 communes sont en tension sans besoin à ce jour d’un approvisionnement complémentaire (30124 habitants)

Des restrictions de consommation de l’eau ont été prises par l’État dans 3 communes (900 habitants) en lien avec ces difficultés d’approvisionnement en eau et de la qualité de l’eau qui en résulte. Il s’agit des communes d’Amblans-et-Velotte, Bouhans-les-Lure, Genevreuille.

Le Préfet de la Haute-Saône appelle chacun à préserver la ressource en eau et modérer ou éviter certains usages, conformément aux prescriptions obligatoires de l’arrêté préfectoral jusqu’au retour à un niveau satisfaisant des cours d’eau.
Exemples : ne pas prendre de bains (mais des douches,), être attentif à toute fuite possible, couper l’eau dans l’accomplissement de certains gestes de la vie courante (pendant la toilette, le nettoyage de la vaisselle …), recours aux économiseurs d’eau.

Télécharger le communiqué de presse :