Le plan d’investissement dans les compétences : POINT D’ÉTAPE

 
 
Le plan d’investissement dans les compétences : POINT D’ÉTAPE

Former 1 million de demandeurs d’emploi et 1 million de jeunes éloignés de l’emploi

Dès 2018, ce sont 149 000 formations supplémentaires, soit + 20% pour l’année, qui sont financées grâce au plan d’investissement dans les compétences. Ces formations seront amplifiées dans les années à venir et s’ajoutent à celles que financent Pôle emploi et les région.

Les prochaines étapes du plan d’investissement dans les compétences d’ici l’été :

  • créer une « Prépa compétences » pour permettre à plus de 30 000 jeunes ou demandeurs d’emploi parmi les moins qualifiés, de mettre toutes les chances de leur côté pour réussir l’avant et l’après formation. Après un bilan personnalisé, la prépa, d’une durée 4 à 30 jours, permettra d’affiner le projet professionnel, de consolider les savoirs nécessaires à l’entrée en formation et de proposer des conseils pour réussir les étapes suivantes de parcours.
  • développer l’accès aux Écoles de la 2ème chance, à l’EPIDE ou à des groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification.
  • favoriser l’orientation vers l’emploi des réfugiés en développant des parcours de formation adaptés pour les bénéficiaires d’une protection internationale, par exemple en amplifiant le programme HOPE, un dispositif global (logement, apprentissage de la langue, formation…).

Le point d’étape en entier ? Consulter la brochure ci-dessous :

plan d’investissement dans les compétences : Point d’étape 

Appel à projet 100% inclusion

 

L’appel à projets est ouvert pour une période de 12 mois, à compter du 4 juin 2018.

Lancé dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences, l’ambition de cet appel à projet est d’expérimenter des parcours intégrés, depuis la remobilisation jusqu’à l’accès à l’emploi ou à l’activité durable, mobilisant de nouvelles approches d’accompagnement, de valorisation et de montée en compétences des bénéficiaires.

Cet AAP vise prioritairement les publics peu ou pas qualifiés, résidant des quartiers politique de la ville et des zones rurales. Il est ouvert pour une période de 12 mois, avec une dotation initiale de 40 millions d’euros au national. La sélection des projets se fera en plusieurs vagues.

Qui peut candidater ?

Toute structure publique ou privée. La constitution de consortiums est encouragée. Les porteurs de projets sont invités à prendre part à des démarches coopératives avec les acteurs du développement local dans leur diversité, institutions, y compris scolaires ou universitaires, associations de tous les secteurs, entreprises…

Comment candidater ?

Pour être éligibles, les projets doivent présenter un budget d’au moins 2M€ pour une période couvrant 24 à 36 mois. La subvention par l’État pourra atteindre 80% des coûts pour les projets les plus novateurs.

Les porteurs de projets doivent obligatoirement joindre à leur candidature un avis du PDEC ou équivalent sur au moins un territoire d’expérimentation et, dans la mesure du possible, un avis du CR.

Les candidatures se font en ligne sur investissementsdavenir.achatpublic

Consulter le cahier des charges ci-dessous.

Documents à télécharger :