Déploiement des radars tourelles

 
 
Déploiement des radars tourelles

La situation de l’accidentologie depuis le début de l’année n’est pas favorable en raison notamment du nombre très élevé de dégradations de radars automatiques et du relâchement des comportements induits.

Pour atteindre l’objectif de réduire les vitesses et de prévenir les excès, et donc la gravité potentielle des accidents, le déploiement de « radars tourelles » a débuté sur l’ensemble du territoire national en remplacement des radars fixes actuels. Pour le département de la Haute-Saône, 3 radars sont d’ores et déjà installés à Frotey-lès-Vesoul, Saint-Sauveur et Servigney. D’autres remplacements de radars ancienne génération sont prévus dans les prochains mois.

Les radars tourelle, d’une hauteur totale d’environ 4 mètres, sont composés d’un mât et d’une cabine dotée d’une unité de contrôle automatique. Ce nouveau type de radar fonctionne dans un premier temps sur le même mode que le radar qu’il vient remplacer ; à terme, cet appareil pourra fonctionner en mode leurre, l’unité de contrôle pouvant être déplacée d’une cabine à l’autre.

Le radar tourelle n’émet pas de flash visible et pourra permettre à terme d’assurer le contrôle de plusieurs véhicules simultanément, de faire la discrimination entre les véhicules légers et les poids lourds, et d’effectuer un contrôle en double sens. Les infractions liées à l’usage du téléphone au volant et le non port de la ceinture de sécurité pourront également être relevées.

Selon les articles 322-1, 322-2 et suivants du Code pénal , les cabines de radars automatiques fixes sont considérés comme des biens publics, leur dégradation peut entraîner les sanctions suivantes :

- La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien public constitue une infraction qui peut être punie de 5 ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.
- Pour les tags, les sanctions encourues peuvent aller jusqu’à 15 000 euros d’amende associée d’une peine de travail d'intérêt général.

Les nouveaux dispositifs installés feront l’objet d’une attention particulière afin d’identifier, le cas échéant les auteurs de dégradations ou de détérioration.

La sécurité routière est l’affaire de tous.

Pour télécharger le communiqué de presse :

> 2019.09.16 Radar tourelle - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb